[21 novembre] Chômage-Stress-Précarité : et si on partageait autrement le travail ?

 
La France compte 6,5 millions d’inscrits à pôle emploi, 2,8 millions de plus qu’en 2008! Le chômage de masse mine notre société.

Même si l’activité a légèrement repris depuis 2015, avec la crise écologique qui s’aggrave, la révolution numérique et la robotisation à venir, les perspectives de croissance et de développement resteront limitées .

Alors? Comment faire reculer rapidement le chômage sans creuser les inégalités entre riches et pauvres, entre hommes et femmes?

Et si on partageait autrement le travail?
Si on travaillait moins pour travailler tous?
Comment avancer dans cette direction?

Pour réfléchir ensemble à ces interrogations, six mouvements et associations bisontines* vous invitent à la réunion-débat le:

Lundi 21 novembre
à 20h au Grand Kursaal à Besancon
avec :

  • Guillaume Duval, rédacteur en chef d’Alternatives économiques, à l’initiative du manifeste signé par 150 personnalités
  • Gerard Valenduc, professeur à l’Université de Louvain-la-Neuve ( Belgique) , chaire Travail-Université
  • Barbara Romagnan, députée, rapporteure de la commission parlementaire sur le bilan des 35 heures

*Collectif Roosevelt 25, association EPI, Observatoire social diocésain, ACO , Attac Besançon, Les Amis de la vie

21-novembre

ALTERNATIBA Collectif ROOSEVELT 25

Le Collectif Roosevelt de Besançon a participé activement à la réussite d’Alternatiba Besançon  le weekle prix à payer & Margin callStop au déreglement climatiqueALTERNATIBA BESANCON AFFICHESTAND COLLECTOF ROOSEVELT Madame DUFAY, Messieurs Gugel, Férreol-end du 17 et 18 octobre . Plus de 10000 personnes ont traversé la manifestation !stand Collectif ROOSEVELT Madame CHOBLETcollectif Roosevelt 25 promenade Granvelle
Beau succès de notre stand , rencontres et échanges conviviaux avec de nombreux citoyens et même quelques grands élus qui ont tenu à nous saluer !
Plus de 200 personnes ont assisté aux projections et débats animés brillamment par Guy Flury sur le thème de la régulation de la finance .
Le Prix à payer de Harold  Crooks et Margin Call de J.C Chandor , deux films riches et forts programmés en partenariat avec le cinéma des 2 Scenes , ont suscité de nombreuses questions . Guy, qui avait répondu gentiment à notre invitation, a su répondre avec clarté et spontanéité  et démonter les mécanismes financiers et bancaires souvent opaques pour le grand public .
Merci à lui et aux copains volontaires qui se sont relayés durant les deux jours et ont ainsi permis cette belle mobilisation

On a reparlé du temps de travail !

IMG_2713 IMG_2714

 

Nous étions 200 le 23 janvier au Petit-Kursaal à Besançon pour reparler de la réduction du temps de travail avec :

  • Barbara Romagnan, députée de Besançon,  rapporteure de la commission d’enquête sur les 35 heures organisatrice de la soirée,
  • Margareta Steinrücke coordinatrice de l’initiative allemande « réduire le temps de travail maintenant » d’ATTAC Allemagne
  • et Denis Clerc, économiste, fondateur d’Alternatives économiques

 

Barbara Romagnan, à partir des conclusions de son rapport, a rappelé que « les 35 heures » ont permis :

  • la plus grande création d’emplois depuis quarante  ans
  • une réduction du chômage que l’on n’a plus connue depuis,
  • un équilibre  des comptes sociaux ,
  • une dynamique dans la négociation sans équivalent depuis les lois Auroux
  • une amélioration de la vie de nombre de salariés ,
  • et enfin une partielle résorption des inégalités entre hommes et femmes .

Le bénéfice du bilan doit être nuancé en particulier à l’hôpital et pour les cadres…

Margareta Steinrücke qui a rappelé la situation particulière du travail en Allemagne plaide pour une une revendication européenne de « 30 heures pour tous ! »

Denis Clerc a ouvert la réflexion sur les formes que pourraient prendre la poursuite du mouvement progressif de réduction du temps de travail.

Le débat sous forme de questions-réponses avec le public, animé par Marcel Ferreol du Collectif Roosevelt 25 a permis de constater que si il y a unanimité sur l’objectif, les modalités à mettre en œuvre pour atteindre l’objectif ne font pas l’unanimité…

C’est l’intérêt du débat citoyen qui a ouvert quelques pistes…

La soirée appréciée par l’ensemble des participants s’est terminée par le pot de l’amitié.
Merci à Barbara, à Denis Clerc et en particulier à Margareta Steinrücke venue en train du nord de l’Allemagne ! Un peu d’Europe citoyenne ça fait du bien .

Le Collectif Roosevelt de Besançon

 

L’Est Républicain s’est également entretenu avec Margaret Steinrücke pour l’occasion :

Capture d’écran 2015-01-30 à 6.34.38 PM